Biographie

Après dix ans de flûte à bec et l’obtention d’une licence d’Espagnol, Mélodie Ruvio rentre au CRR de Paris dans la formation du Jeune Choeur de Paris créée par Laurence Equilbey, où elle obtient son DEM de chant.

Rapidement, elle se fait remarquer dans le rôle-titre de la Folie dans « Le Carnaval et la Folie» de Destouches à l’Académie d’Ambronay sous la direction d’Hervé Niquet à l’Opéra Comique de Paris et au Capitole de Toulouse. Les critiques vantent les qualités de sa voix chaude, sensuelle et élégante, ainsi que sa grande musicalité. Cette première expérience lui ouvre de nombreuses portes et elle interprète ensuite à l’opéra des rôles tels que Cornelia dans « Giulio Cesare » de Haëndel, Disinganno dans « Il Trionfo del Tempo e del Disinganno » de Haëndel également, la Troisème Dame dans « Die Zauberflöte » de Mozart, Phèdre et Vénus dans « Egisto » de Cavalli, Vénus dans « Il Ballo delle ingrate » de Monteverdi, Mastrilla et Ninetta dans « La Périchole » d’Offenbach sous la direction de chefs tels Marc Minkowski, David Reiland, Roberto Fores Veses, Alexis Kossenko, Vincent Dumestre, Joël Suhubiette, Facundo Agudin…

Sa voix étant particulièrement appréciée dans le répertoire sacré, elle est régulièrement invitée à chanter dans de nombreuses œuvres de Bach, Vivaldi, Scarlatti, Charpentier, à Mendelssohn, en passant par Mozart sous la direction de chefs tels William Christie, Paul Agnew, Françoise Lasserre, Rinaldo Alessandrini, Andreas Spering, Jérôme Correas, David Greilsammer, Sofi Jeannin, Michael Radulescu, Mathieu Romano, Sylvain Sartre et Margaux Blanchard, Julien Laloux et dans des festivals prestigieux tels qu’Ambronay, La Chaise-Dieu, Sablé, le Musikfest Bremen, Misteria Paschalia, Actus Humanus…

Assez récemment, on a pu l’entendre dans le « Stabat Mater » de Pergolèse à l’Opéra de Montpellier où elle a remplacé Nathalie Stutzmann au pied levé. Elle a également interprété la Troisème Dame dans « La Flûte Enchantée » de Mozart à l’Opéra d’Avignon sous la direction d’Hervé Niquet, ainsi que des Madrigaux de Gesualdo à un par voix avec Les Arts Florissants sous la direction de Paul Agnew avec lequel elle collabore très régulièrement.

Parmi ses prochains engagements, on peut citer un programme Monteverdi avec l’ensemble Jupiter sous la direction de Thomas Dunford à Radio France, entre autres. Elle sera également l’alto solo du « Requiem » de Mozart à Trondheim sous la direction de Paul Agnew et elle interprètera la Troisième Fille du Rhin dans « Siegfried, nocturne » de Michael Jarrel aux Opéras de Nantes et d’Angers.